91- partageons nos destinations

http://www.nexplorea.com

Les joyaux touristiques de l’Ouzbékistan

En quête d’une destination pour les prochaines vacances ? Pourquoi ne pas planifier un séjour en Ouzbékistan ? Ce pays de l’Asie Centrale est coincé entre le Kazakhstan et le Turkménistan. Encore très peu connu des touristes, il possède pourtant d’innombrables attraits. Parmi les incontournables à découvrir au cœur de ce territoire, il y a notamment l’Institut islamique de l’imam Ismaîl Al-Boukhari. Ce bâtiment a été érigé par un grand homme religieux islamique, le cheikh Ziyauddinkhan ibn Echon Babakhan. Il a été construit sur le site d’une ancienne mosquée qui avait été démolie pendant les années de la Révolution. Chaque année, il reçoit environ 200 étudiants qui à leurs sorties travailleront dans les institutions laïques ou les séminaires. Son programme d’instruction de l’institut est régi par le Ministère de l’Enseignement supérieur et le Comité des affaires de la religion. Plusieurs théologiens et muftis de CEI célèbres ont étudié dans cet institut. Par exemple, on cite Allakhchoukour Pachazadé, Akhlad Kadirov, Ravil Gaynutdin ainsi qu’Umar Idrissov.

Tachkent : Une ville pleine de surprises

Après la découverte de l’Institut islamique de l’imam Ismaîl Al-Boukhari, les globe-trotters peuvent poursuivre leur voyage Ouzbékistan à Tachkent. Cette ville était autrefois un avant-poste de la civilisation sédentaire. En effet, elle a été un haut lieu de commerce pour les nomades de la steppe de Maverannahr et de Dachti Kiptchak. Aujourd’hui, c’est une cité moderne aux mille et une curiosités. Elle séduit entre autres avec ses parcs, ses fontaines, ses bâtiments, ses colonnes aux décorations ancestrales, ses vieilles coupoles et ses vitraux. Parmi ses points d’intérêts, il y a le théâtre Alicher Navoi, l’Amir Temur Museum ou encore la place Khasti Imam. Cette dernière est en quelque sorte le centre religieux de Tachkent. Elle se trouve dans le quartier des maisons en briques. Elle comprend la médersa Barak Khan bâtie au XVIe siècle, le mausolée d’Abou Bakr Kaffal Chachi et l’Institut islamique de l’Imam al Boukhari. Les globe-trotters y verront aussi Tilla Cheik. Cette mosquée abrite dans sa cour une bibliothèque conservant des manuscrits orientaux tels que le Coran du Calife Osman du VIIe siècle.

Boukhara et ses fameuses 365 mosquées

Le voyage Ouzbékistan continue ensuite à Boukhara. Cette ville se situe à 230 km à l’ouest de Samarcande. Étant l’une des plus vieilles cités de l’Asie centrale, elle a été restaurée par l’UNESCO en 1999. Elle dispose d’un patrimoine riche, héritage des civilisations perses, arabes, turques et russes. Elle possède 365 mosquées, dont 140 sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. La visite de cette cité historique peut commencer avec une promenade sur la place Liab-i-Haouz, puis au mausolée Samani et à la citadelle Ark. Cette balade conduira certainement les globe-trotters au palais Sitori-i-Mokhi Khosa, à la maison de Fayzulloh Khodjaev ou encore à la Kosh-Madrasah. Une halte au minaret Kalian est également vivement recommandée. Symbole de Boukhara, cet édifice mesure 47 m de haut et se dresse sur une base octogonale. Il s’élève en une succession de dix anneaux de briques vernissées jusqu’à une lanterne. Sa galerie sommitale est constituée de 16 fenêtres.

Publicités